inFAMOUS : Second Son – Test JV

infamousjaquette
Après deux jeux sur la PS3 en compagnie de Cole MacGrath, inFAMOUS nous dévoile son « second fils » dans inFAMOUS Second Son sur la PS4 (le premier sur cette console). On y incarne Delsin Rowe !

De quoi parle le jeu ?
Delsin découvre qu’il lui est possible de copier les pouvoirs des autres porteurs. Ces derniers, nommés bioterroristes et craints par la population, sont combattus par le DUP (Department of Unifed Protection). Comme dans les autres épisodes de la série, Delsin aura le choix entre faire le bien, en soignant par exemple les civils blessés autour de lui, en neutralisant les ennemis au lieu de les tuer, ou propager le mal en tuant des manifestants et en achevant ses adversaires. L’histoire se déroule sept ans après les événements du second volet de la saga inFamous.

Sensation de liberté
À l’instar des précédents opus, inFAMOUS Second Son est un open world, mais celui-ci se déroule désormais à Seattle. La ville se retrouve modélisée de façon très fidèle et vous n’aurez pas de mal à reconnaitre Seattle si vous y êtes déjà aller, ou si vous en avez déjà vu des photos.
Delsin étant doté de pouvoir, on peut s’y balader en planant (oui, ce n’est pas réellement voler non plus) par exemple.

Êtes-vous du bon ou du mauvais côté ?
Si vous avez déjà joué à un inFAMOUS vous le savez, vous avez le choix de faire « le bien » ou « le mal ». C’est à nouveau proposé ici, et cela aura quelques incidence sur le scénario du jeu.
Ainsi vous pouvez achever vos ennemis ou pas, aidez les manifestants ou bien leur mettre de beaux coups de pieds.. Oui j’ai toujours une préférence à faire « le mal » dans les jeux, c’est une sorte de défouloir mieux vaut faire cela dans un jeu vidéo, n’est-ce pas ? Bref, c’est à vous de choisir votre camp, et au pire vous pourrez toujours recommencé le jeu pour voir l’autre côté. De quoi ajouté de la durée de vie au jeu qui.. Enfin on en reparlera un peu plus bas..

Soif de pouvoir
Delsin a un pouvoir assez particulier, il peut absorber les pouvoirs des autres porteurs de pouvoir (ou bioterroristes comme ils les appellent dans le jeu).
Tout au long du jeu il « récupérera » de nouveaux pouvoirs afin d’agrémenter sa puissance. Je ne vous donnerai pas la liste afin de ne pas vous spoiler, mais je vous dirai simplement que le premier sera un pouvoir de fumée (bon en même temps si vous avez vu la pub, vous le savez déjà !)
On pourra également amélioré nos pouvoirs grace à des « noyaux » que l’on trouvera un peu partout dans Seattle.

Un doublage français au top
Dans les jeux vidéo le doublage français est souvent critiqué. Dans inFAMOUS Second Son, ca ne peut être que l’inverse ! Les voix collent parfaitement aux différents personnages, j’ai bien évidemment ma petite préférence pour la voix de Delsin (doublé par Donald Reignoux, toujours au top dans ses doublages).
Vous apprécierez donc de pouvoir jouer avec les voix française !

Une durée de vie trop courte..
Je l’ai un peu évoqué plus haut, mais le jeu est un peu trop court dans son ensemble, ou alors c’est le fait d’être tellement bien avec Delsin qui nous fait paraitre le jeu court ?
Le second problème c’est la répétitivité du jeu. On aura souvent l’impression de faire la même chose encore et encore.. Dommage, surtout que ça ne donne pas spécialement envie de faire une seconde fois le jeu pour voir l’autre côté (bon ou mauvais)

Pour conclure..
inFAMOUS Second Son est dans la lignée de ceux sortis sur PS3, le gameplay est similaire, et vous ne serez pas déçu si vous êtes fan de la série. Les nouveaux joueurs y trouveront également leur compte, bien que le jeu soit un poil répétitif.
La PS4 se dote néanmoins d’un « console seller » (même si elle se vendait déjà très bien avant la sortie du jeu), et il serait quand même dommage de passé à coté de ce jeu !
De plus le jeu exploite correctement les fonctions de la manette (comme l’endroit tactile, ou le haut parleur), ce qui est un bon plus pour découvrir ses fonctionnalités.

Je vous laisse avec la pub de inFAMOUS Second Son

Auteur: Aruls

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *