Arrêt de Taratata : la fin de la culture sur la télévision publique? – Chronique

taratata1
Bam. Ça c’est du titre accrocheur. Mais loin de moi l’idée de simplement écrire pour les clics, je pose une question qui mérite de l’être. En effet, nous sommes en droit de nous demander si la télévision publique joue vraiment son rôle. Ce que je remets en cause? Vous allez vite comprendre. Dans le cadre de restrictions budgétaires drastiques, le groupe France Télévision supprime divers programmes en espérant renouer avec les audiences records (et donc l’argent accessoirement). Bon pourquoi pas. Seulement, il semble que les émissions remises en cause sont principalement liées à la culture. Le service public renierait-il son rôle d’éducateur? Petit rappel des faits.

France Télévision, c’est le premier groupe audiovisuel du pays. Ses stations? Entre autres, France 2, France 3, France 5, France 4, France Ô, France 24, etc. Donc autant vous dire qu’il gère une bonne partie de ce que vous pouvez regarder à la télévision. Autre fait important si vous ne le savez pas, c’est que le groupe appartient à l’Etat. Le gouvernement, et surtout le ministère de la culture, sont donc censés avoir une influence sur la direction des chaînes (bon là c‘est plutôt de la théorie, parce que en pratique, faut croire que la ministre a du mal à se faire entendre). Voilà pour les présentations.
Bon, maintenant, vous n’êtes pas sans savoir que nous sommes en pleine crise économique. Et qui dit crise économique dit économies. Et qui dit économies dit suppression de postes. C’est triste mais c’est ainsi. Or, vous savez, la télévision aussi est en crise, le groupe France Télévision subissant de plus en plus la concurrence des chaînes privées (TF1 (qui appartient à Bouygue), Canal+, etc). Par conséquent, les chaînes se délestent de plusieurs programmes, dans le but de renflouer le coffre-fort. D’un côté c’est compréhensible, mais le plus intéressant concerne le choix des émissions.

france-tv

Fin Avril 2013, France 2 décide d’arrêter l’émission Chabada diffusée le dimanche et présentée par Daniela Lumbroso. Cette dernière était une émission musicale, principalement axée sur la variété française. La présentatrice aura pourtant bénéficiée du soutient inconditionnel de nombreux artistes: Lara Fabian, M.Pokora, Nolwenn Leroy, Michel Sardou, Celine Dion, Yannick Noah… Mais il fait croire que tout cela n’a pas suffi. Bon jusque-là, je vous avoue que ça ne m’a pas fait grand-chose, parce que Chabada est typiquement le genre d’émission franchouillarde qui m’ennuie. Mais tout de même, une émission culturelle en moins.

Deuxième chapitre: France 2 annonce l’arrêt de Des mots de minuits. Une vague de mécontentement se fait sentir sur le web suite à la déprogrammation de cette émission culturelle diffusée la nuit. Là je vous avoue que je me posais quelques questions. Mais maintenant, c’en est trop. Le service public annonce la fin de la mythique émission musicale Taratata, présentée par Nagui. Une chose est sûr, le programme coûte cher: public important, décor et plateau imposant… Donc son annulation assure bien entendu des économies. Mais supprimer Taratata revient à supprimer l’une des dernières émissions à la fois culturelle et divertissante. Ce programme musical peut se vanter d’avoir reçu de très grands artistes: David Bowie, Stevie Wonder, Placebo, Muse, IAM, Johnny Hallyday, M, Lady Gaga, Phoenix… Autant vous dire qu’il y avait du beau monde. Mais au-delà de ces chanteurs et groupes particulièrement connus, c’était l’occasion de découvrir les petits nouveaux du paysage musical. On a pu y apercevoir Shaka Ponk à leurs débuts, ou plus récemment le phénomène Willy Moon… Bref, une émission d’éducation musicale. Il y en avait pour tous les goûts: des performances lives incroyables, des duos improbables (Orelsan et Olivia Ruiz, ça c’est original!), des interviews réussies… Et comment ne pas évoquer Nagui, ce présentateur passionné par son émission et particulièrement en phase avec ses invités?

Bref, je ne taris pas d’éloges sur cette émission, mais en vérité je la regardais relativement rarement. Pourquoi? L’heure. Le vendredi je suis comme tout le monde: crevé. Moi ce que je veux c’est dormir, c’est tout. Vous comprendrez donc que regarder une émission de plus de deux heures qui commence à 00h30, très peu pour moi. Et c’est le cas de beaucoup de gens si je ne m’abuse, ce qui peut expliquer les faibles audiences de Taratata. Je souhaiterais par conséquent un horaire plus adéquat, comme 22h30 le vendredi. Et pourquoi pas en prime-time à 20h50 de temps à autre? Alors certes, l’émission avait déjà été déprogrammée en 2000 dû à l’absence du public. Mais peut-être qu’en plus de l’heure, il faudrait aussi effectuer quelques modifications, comme un rythme plus soutenu. Enfin bref, je ne sais pas quoi faire pour sauver l’une des seules émissions musicales valables. Alors oui, il existe le sympathique Monte Le Son! sur France 4, mais qui risque fort de disparaître à la rentrée, étant donnée que sa chaîne va subir de très nombreux changements prochainement. La situation semble critique et ce n’est pas tout: des émissions comme On n’demande qu’à en rire (émission cherchant les nouveaux talents du rire) sont aussi remises en cause.

Mais que va-t-il rester sur la télévision publique? Le Jour Où Tout A Basculé? Toute Une Histoire? Les Z’amour? En tout cas cela me fait peur. L’un des rôles de l’Etat n’est-il pas d’éduquer au mieux son peuple? Il semblerait que Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévision, l’est oublié. Il serait temps que le gouvernement intervienne enfin dans la programmation de ses chaînes, afin de défendre les valeurs qu’il porte. Attention, je ne fais pas de la politique. Je suis bien persuadé que tous les ministres de la culture ayant précédés Aurélie Filippétti auraient fait pareil, c’est-à-dire se taire.

Pour sauver Taratata et le peu de culture qui reste sur la télé publique, qui, je le rappelle, est financée par la redevance que chaque citoyen paye, n’hésitez pas à signer la pétition ci-dessous. Pour information, elle a recueillie près de 40.000 signatures en 24h, preuve du soutient d’internet envers cette émission.

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/france-t%C3%A9l%C3%A9visions-minist%C3%A8re-de-la-culture-maintenez-taratata-sur-le-service-public

Taratata, c’était des moments improvisés et magique comme cela:

Auteur: CoyoteAnanas

Partager cet article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.